Open top menu
Zicophonies 2017 : Axel Bauer, Thomas Fersen et Zenzile à l’affiche

Zicophonies 2017 : Axel Bauer, Thomas Fersen et Zenzile à l’affiche

Le festival Zicophonies de Clermont (60) a dévoilé la belle affiche de sa 22ème édition avec la venue de Thomas Fersen, d’Axel Bauer et de Zenzile. Chanson française, rock et dub’n’roll au programme de cette nouvelle mouture du festival clermontois qui a lieu les vendredi 19 et samedi 20 mai 2017.

Les chansons fantaisistes de Thomas Fersen

Le chanteur français Thomas Fersen ouvrira le bal de la 22ème édition des Zicophonies vendredi 19 mai à la salle André Pommery de Clermont. L’auteur-compositeur-interprète aussi fantasque que facétieux livrera ses chansons françaises à la poésie taquine dès 20 heures. Depuis l’envolée du Bal des oiseaux en 1991, Thomas Fersen a autant joué sur et avec les mots que varié son instrumentation, du ukulélé au groupe traditionnel (basse, batterie, guitare) en passant par un quatuor à corde pour le dernier « Un Coup de Queue de Vache« . Le chanteur a brinquebalé ses chansons champêtres, fantaisistes et humaines sur 10 albums où la vie joue des mots avec légèreté et malice, le sourire aux lèvres.

Axel Bauer : le rock dans l’âme

Axel Bauer arpentera la scène des Zicophonies samedi 20 mai à 20h30. Sorti de l’oubli en l’an 2000, après voir connu le succès dès 1983 avec son « Cargo de nuit » puis quelques années d’errances personnelles, avec l’album du retour Personne n’est parfait d’où s’échappa À ma place (avec Zazie), Axel Bauer mérite un oreille plus qu’attentive. Guitariste hors-pair, auteur de chanson remarquablement écrites (Éteins la lumière, Personne n’est Parfait…) et empreintes tant d’humilité que de fine analyse de ses semblables, Axel Bauer est entouré d’un groupe qui excelle sur scène. Plus que recommandé.

Le dub’n roll de Zenzile

Le groupe angevin Zenzile clôturera l’édition 2017 des Zicophonies de fort belle matière (sonore), celle qu’il triture depuis 1999 :  un dub parsemé de rock à géométrie variable (alternatif, new wave…) des débuts et transformé en rock aussi élevé que groovy. Le dub’n’roll de Zenzile est également malaxé de soupçons de jazz, d’électro, de world, de reggae et prend avec le dernier opus « Elements » la formidables tournure d’une chevauchée pop qui devrait lui valoir bien plus d’égards vis à vis du grand public. Sachant se renouveler comme poursuivre son chemin de l’expérience, Zenzile est un remarquable groupe de scène qui sait faire jouer le son dans tous les sens et susciter de fortes émotions. Parfait pour terminer en beauté.