Open top menu

Portrait : Nikkotab, Les toiles du cinéma

Portrait de Nikkotab - oiza-mag#5

En 2012, Nicolas Collin, alias Nikkotab, signature NTB, réalise sa première toile, sa première confrontation cinématographique, mix entre des personnages issus de sa culture cinéma, le croisement improbable entre Audrey Hepburn et un alien du film « Los Angeles Invasion ». De la première exposition qui a suivi cette création à aujourd’hui, portrait d’un personnage qui n’est pas qu’un « peintre fusionniste ». Il fera sa mise à jour en octobre 2014. Retour vers le futur pour savoir ce qui s’est passé.

1er octobre 2014. Nikkotab 1.5 n’est plus. Il a effectué sa mue, réalisé une mise à jour de son programme pour une renaissance, pour un renouveau artistique. Nikkotab fait peau neuve et renaît de ses cendres, tel le Phoenix. Place à une nouvelle ère, à une nouvelle étape de création, à une évolution technologique. Exit les confrontations cinématographiques… place à une nouvelle dimension artistique. « Les artistes gagnent leur vie quand ils sont morts donc je me donne la mort virtuellement en promettant de ne plus faire la même chose. Donc je ne ferais plus de confrontations cinématographiques. Nikkotab est un personnage éphémère que j’ai créé. Il est né le 14 mars 1981 et s’éteindra le 1er octobre 2014 pour passer en version 2.4. Il passera à autre chose : vers la sortie de toiles en volume avec du relief sur la toile. Puis dans 3-4 ans, Nikkotab 3.6 reviendra à la sculpture, vers des toiles version 3D avec des nouvelles matières comme le béton cellulaire. » 

Lire la suite du portrait dans Oiza#5