Open top menu

Portrait : les morceaux de choix de Skibilibop

Portrait de skibilibop

Régisseur général le jour à la Manekine de Pont Sainte-maxence, Stéphane Cagnart entretient une autre passion le soir ou pendant ses temps libres : Il est Skibilibop, personnage qui manipule les musiques, associant deux titres connus, souvent, l’instru de l’un sous la voix de l’autre pour en faire un morceau unique, un bootleg ou mash-up. Il associe Eminen au Daft Punk en un seul morceau, fait collaborer les Doors avec Wax Tailor, Adèle avec les Fugees, Suzanne Vega vs thievery Corporation…Un exercice qui lui vaut de faire partie de la playlist de l’émission du maître français du genre : dj Zebra.

Un jour de 1997, il touche pour la première fois et apprend à jouer avec comme on ouvre un nouveau livre. Comme ça, suite à une déception amoureuse. Puis il intègre un groupe de Crépy-en-valois, Lueurs Noires, qui après des tentatives Soul prend des directions reggae. Là, il expérimente les platines en devenant scratcheur. « J’étais plus rayeur de disque que scratcheur » précise-t-il. Le groupe tourne, se produit lors du festival « Les remparts scéniques » de Crépy-en-valois. Le bassiste du groupe faisant partie de l’organisation, le groupe fait la première partie de Mister Gang devant 3000 personnes. Première expérience scénique. En 2001, le projet s’étoffe et enregistre en studio ce qui doit être le premier album. Malheureusement, le lendemain, le chanteur du groupe meurt dans un accident de voiture. Le groupe continue en pointillés, le cœur n’y est plus…

Lire la suite dans Oiza#2