Open top menu

Portrait de lieu : le Tigre de Margny-les-Compiègne

Le Tigre de Margny-les-compiègne - pôle événementiel

Un brin de nostalgie a envahi la scène en ce samedi 25 janvier 2014. Le public nombreux est séduit pour cette première par la  venue d’anciennes gloires du Top 50, toujours actives et encore capables de se rappeler à nos souvenirs les « Voyages, voyages… «  ou autre « et tu chantes, chantes, chantes, c’est ta façon d’aimer… ». Mais ici ce n’est pas le « Macumba, Macumba », c’est le Tigre, la griffe de l’ARC (Agglomération de la Région de Compiègne). Celle-ci a décidé d’implanter dans les hauts de Margny, dans cette zone d’activité, un lieu culturel et plus largement un pôle évènementiel inauguré le dimanche 26 janvier. 

Premiers succès

Malgré un temps à ne pas mettre un félin dehors, le public s’est déplacé en masse pour l’inauguration officielle du Tigre en ce dimanche 26 janvier. Quelques 5000 personnes ont bravé les éléments pluvieux et le vent piquant pour prendre un café gourmand en compagnie des nombreux artistes compiégnois qui ont arpenté la scène du Tigre. Cette journée portes ouvertes fut mise en bouche par les Zycos, l’Harmonie municipale de Margny-les-Compiègne. Puis la soprano Julie Cherrier et la harpiste Marion Desjacques, résidentes du festival des forêts, ont ouvert les festivités sur scène. Vinrent ensuite l’orchestre classique Col’Legno, l’Univers Gospel Compagnie, les Fils de Flûte, le Théâtre des ainés, Léna Luce et Straight’on. Avant le feu d’artifice initialement prévu mais qui n’a pas pu avoir lieu étant donné les conditions météo, le sénateur-maire Philippe Marini, president de l’ARC, lança officiellement  le Tigre par un discours de bienvenue.

Lire la suite sur Oiza#1 – Janvier 2014