Open top menu
Photos : retour sur « Les femmes s’en mêlent » à la Grange à Musique de Creil

Photos : retour sur « Les femmes s’en mêlent » à la Grange à Musique de Creil

Vendredi 21 mars, le festival « Les femmes s’en mêlent » s’est installé pour la première fois à la Grange à musique de Creil. Au programme : Kim ki O (turquie), Nicole Sabouné (Suéde) et Lorelle meets the obsolete (Mexique). Retour en images sur une soirée durant laquelle le rock est monté en puissance au fil des passages des groupes.

Le duo féminin Kim Ki O a ouvert le bal de cette première du festival « Les Femmes s’en mêlent » à la Grange à Musique de Creil. Principalement composée d’une basse ronde à la Cure et de synthés, la musique de Kim Ki O se répand dans une langueur mélancolique electro-new wave, ambiente et parfois plus rythmée. Derrière ce voile mélancolique se cachent des paroles sombres et engagées que l’on sent poindre dans le chant. Vint ensuite Nicole Sabouné, chanteuse charismatique du groupe suédois. Sorte de soeur de Brain Molko (Placebo) physiquement, elle dégagea un énergie rock post-punk communicative avec des influences à la fois cold wave (Joy Division) et glam’rock (Bowie) bien mises en valeur par ses musiciens. Après ce pur moment de rock’n roll, les mexicains de Lorelle meets the obsolete mirent les bouchées doubles au niveau sonore. Campé dans une configuration originale (basse et batterie au milieu, guitares de biais sur les côtés de la scène), leur set se dilua dans un rock psyché dans lequel traînaient les saturations, les riffs ébouriffés et une basse rampante, entre rock noisy, shoegaze et krautrock. Une belle soirée rock.