Open top menu
Palais en Jazz : Michel Jonasz et Billy Cobham

Palais en Jazz : Michel Jonasz et Billy Cobham

Pour sa 6ème édition, le festival compiègnois Palais en Jazz s’offre deux belles têtes d’affiche : Michel Jonasz et Billy Cobham. Le premier, fidèle à « La boite de Jazz » retrouve pour l’occasion ses compères de l’album Unis vers l’uni, Manu Katché et Jean-Yves d’Angelo, pour le réinterpréter dans son intégralité, 32 ans plus tard. Le second, Billy Cobham est le maitre du rythme de jazz fusion et du groove jazz-rock, samplé par Massive Attack (Safe from Harm). Les deux artistes se produiront dans le magnifique écrin du Palais de Compiègne, les 23 et 24 Juin 2017.

Michel Jonasz rejoue l’album « Unis vers l’uni » de 1985

Pour l’édition 2017 de Palais en Jazz de Compiègne, Michel Jonasz rejouera dans son intégralité Unis vers l’uni, album de 1985 qui fut certifié disque d’or avec plus de 700 000 exemplaires vendus. Entouré de ses fidèles musiciens Manu Katché et de Jean-Yves d’Angelo (et Jérôme Regard à la contrebasse) avec qui il enregistra trois albums contenant ses plus grands standards (Lucille, La FM qui s’est spécialisée funky, La Bossa, Minuit sonne, Lord Have Mercy), le créateur de La boite de jazz offrira vendredi 23 juin un spectacle unique, empreint de jazz et de chanson française.

En première partie, le groupe Panam Panic présentera un jazz tonique aux influences variées et porté vers l’échange avec d’autres univers sonores comme le hip-hop par exemple. Cela engendre un jazz teinté d’un groove indéniable et d’une énergie bien communicative.

Billy Cobham, LE batteur jazz-rock

Le légendaire batteur de jazz, Billy Cobham marqua dès ces premiers albums solo en 1973, après ses collaborations avec John MacLaughlin, George Benson, Peter Gabriel, Carlos Santana…, son empreinte ce qui devint par la suite le jazz-rock. Sa patte rythmique, aussi fine qu’elle peut être puissante, est touchée par la grâce et le groove, naviguant dans un jazz fusion qui cotoie rock et funk avec autant de connivance. Le sample de son morceau « Stratus » par Massive Attack sur le titre Safe from harm le fit connaitre d’un plus large public.

En première partie, le trio Grand Pianoramax offrira un jazz qui aime se frotter également au rock mais également au hip-hop. Le son caractéristique de leur clavier « vintage » emprunte volontiers des chemins de traverse et fait des ponts avec d’autres contrées.